Mes 5 jobs de PVTiste en Nouvelle-Zélande

En venant en PVT en Nouvelle-Zélande, je savais que je n’allais pas faire les métiers pour lesquels je suis formée. Après des études d’art, de médiation et gestion de projets culturels et de multiples expériences professionnelles dans les domaines artistique et culturel, peu de portes s’ouvraient en effet à moi dans le pays du barbecue, de la chasse, de la pêche, des moutons, du rugby et des kiwis.

Je n’avais aucune prétention de carrière. Le but de notre voyage était de diversifier les expériences, tant en emploi, qu’en HelpX/Wwoofing et en visites durant les road trip. Je n’ai aucun « super bon plan » à vous recommander. Le meilleur plan est celui que vous choisirez. Je ne fais que vous donner en toute transparence pour chaque job mes gains et la durée de travail pour vous faire une idée de ce qui vous attend.

Chaque PVT est unique. Chaque personne a des objectifs différents, voire pas d’objectifs du tout. Mon article peut vous donner des idées mais faites juste le voyage à votre façon. Profitez. Découvrez. Laissez-vous vivre.

A noter : le salaire minimum était de 16,50 NZD avant le 30 mars 2019 et de 17,70 NZD après le 1er avril 2019.

fiche de paie montrant zero.
Vérifiez toujours vos fiches de paie ! J’attire les erreurs administratives… Le must c’était cette payslip de 0 dollar que mes boss m’avaient bien imprimé avec mon nom !

1.     Bud rubbing et shoot thinning dans les vignes à Blenheim

Il y a du travail toute l’année dans les vignes dans plusieurs régions de Nouvelle-Zélande : Blenheim (nord de l’île du Sud), Martinborough (nord de Wellington), Napier/Hastings (île du Nord) ou encore autour de Cromwell (central Otago île du Sud). Le bud rubbing est la PIRE TÂCHE que j’ai fait de toute ma vie. Et je ne recommande absolument pas le contractor St Vineyard qui travaille pour Cloudy Bay, vignoble détenu par… LVMH !

  • Novembre 2018
  • 4 semaines (valable pour l’extension de visa de 3 mois)
  • Autour de 30/35h du lundi au samedi (en fonction de la météo…)
  • Logement : logée dans une chambre chez une famille Kiwie, en colocation avec 9 autres personnes (Etats-Unis, Canada, Italie, Brésil, République Tchèque, Estonie). Loyer de 138 NZD/semaine/personne
  • Gain : 2 012,69 NZD
  • Travail trouvé sur Indeed
homme faisant du bud rubbing dans un vignoble.
Tranquille le bud rubbing assis sur un seau ! Et sans le seau ça donne quoi ? 1 592 squats par jour à vitesse « faster faster », sans eau et sous un soleil de plomb.

2.     Ménage à Fairway Motel à Wanaka

Vous trouverez énormément d’offres en housekeeping, un job facile qui ne demande pas un bon niveau d’anglais et que vous pouvez faire PARTOUT. Il s’agit simplement de faire le ménage dans les hôtels/backpacker/motel : changer les draps, tout nettoyer, s’occuper du linge.

J’ai travaillé pendant 5 semaines dans cet hôtel en même temps que New World, j’ai fait 2 ou 3 semaines de 70h puis un peu moins car je demandais moins d’heure à l’hôtel.

  • Décembre 2018 à janvier 2019
  • 5 semaines (en même temps que New World)
  • Seulement le matin de 9h à 14h30 max, tous les jours
  • Logement : notre van sur des zones de stationnement gratuites.
  • Gain : 1 550,32 NZD
  • Travail trouvé en déposant un CV sur place.
femme à genoux lavant une paroi de douche
Les genoux les genoux… Aïe aïe.

3.     Mise en rayon au supermarché New World de Wanaka

Celui-là, on n’y pense pas ! Les supermarchés recrutent, le job est facile. S’ils ne demandent pas un niveau d’anglais excellent, en revanche vous allez vite progresser. Le client passe en priorité et vous pose un tas de questions qui permettent de développer votre vocabulaire !

  • Décembre 2018 à février 2019
  • 8 semaines (en même temps que Fairway Motel)
  • Du dimanche au jeudi, entre 40 et 55h/semaine. Nightshift : 15h jusqu’au soir (entre 22h30 et 1h du matin au plus tard)
  • Logement : notre van sur des zones de stationnement gratuites.
  • Gain : 5 795,85 NZD
  • Travail trouvé en allant à New World. Il y avait des affiches de recrutement et il fallait compléter un formulaire sur une tablette directement à l’accueil.
femme mettant des produits en rayon dans un supermarché
J’avais bien sûr mon petit marche-pied perso pour atteindre l’étagère du haut.

4.     Tri et emballage de pommes dans une packhouse à Roxburgh

Être ouvrier dans une usine est un job commun pour les backpackers. Ça permet d’être à l’abri, d’avoir des horaires assurés et de rencontrer des voyageurs du monde entier comme je le raconte dans mon article sur mon expérience à Roxburgh.

  • Mars à mai 2019
  • 8 semaines et demi (valable pour l’extension de visa de 3 mois)
  • Du lundi au samedi, entre 40 et 55h (le samedi j’ai fait du ménage à l’usine, c’était seulement sur volonté, on était 6.)
  • Logement : dans notre van garé dans un camping. 90 NZD/semaine/personne
  • Gain : 6 172,32 NZD
  • Travail trouvé sur Backpackerboard
femme allongée sur le sol sous des machines
Le ménage du samedi matin à l’usine… une grosse aventure !

5.     Ménage et réception à Howards Mountain Lodge à National Park Village (Tongariro)

J’ai vraiment aimé découvrir le milieu de l’hôtellerie donc j’ai renouvelé l’expérience avec un plus au programme : de la réception le matin (check-out, préparation des petits-déjeuners et réponse au téléphone… en anglais bien sûr !).

Le but était aussi de passer la fin de l’hiver au chaud après 1 an dans le van. Nous avons eu un super logement pour les travailleurs ! Attention, les règles ont changé en octobre 2019, apparemment maintenant ils logent dans un des dortoirs froids avec des matelas qui ont bien trop vécu.

  • Août à septembre 2019
  • 8 semaines
  • Entre 25 et 40h, tous les jours
  • Logement : dans une partie de l’hôtel consacrée aux housekeepers. 12h de travail par personne allaient au paiement du loyer.
  • Gain : 2625,12 NZD
  • Travail trouvé sur Backpackerboard
femme passant l'aspirateur sur de la moquette
Je ne faisais pas le ménage en chaussettes en réalité… Photo prise lors de notre départ de l’hôtel.

Bonus : tax refund période 2018-2019 = 550 NZD / Tax refund du 1er avril 2019 à 2020 à attendre…

Au final : nous avons travaillé la moitié de notre PVT (28 semaines sur 15 mois) pour un gain total me concernant de 18 156,30 NZD. L’autre moitié on était en vadrouille dans tout le pays et même au Vanuatu ! On aurait pu travailler plus. Ou moins. Chacun fait son voyage comme il l’entend. Et nous, ça nous a bien convenu comme ça.

Surpris de ne pas voir une expérience dans les kiwis ? Je suis trop petite pour travailler dans ces vergers ! 1m54… contre une taille minimale acceptée de 1m65 (1m60 au minimum du minimum). De toute manière, j’avais assez souffert du travail extérieur dans les vignes.

femme et homme souriant avec des lunettes de soleil
On avait l’air heureux… c’était un leurre. (Travail dans les vignes de Blenheim)

Et vous, où avez-vous ou comptez-vous travailler ? Vous êtes plutôt partant pour affronter les jobs de backpackers ou pour percer dans votre domaine de spécialité ? 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.